LOGICIEL D’AUDIT ET REVISION DES COMPTES l E – AUDIT REVISION

Comment KPMG audite les rapprochements bancaires ? Comment PricewaterhouseCoopers s’assure de l’exhaustivité du chiffre d’affaires ? Comment une évaluation du contrôle interne à Deloitte permet de déceler les premières anomalies dans les comptes ? comment Ernst & Young rédige un rapport d’audit financier etc.

Nous contacter pour une formation, un coaching ou nos logiciels d’audit interne :

Mobile / WhatsApp  : (+225) 05 44 13 07 98
Email :  ohada@formation-comptabilite-audit.com I ohada.finance@gmail.com

Formations pratiques hebdomadaires, en ligne ou présentiel. Inscription : LIEN.

  • TELECHARGEZ LA PLAQUETTE DE FORMATION  : LIEN
  • TELECHARGEZ LA PLAQUETTE DES LOGICIELS AUTOMATISES D’AUDIT  : LIEN
  • TELECHARGEZ LA PLAQUETTE DE FORMATION ET LOGICIEL D’EXAMEN CIA : LIEN

A. OBJET

E – AUDIT REVISION est un logiciel automatisé d’audit et révision des comptes. Il comprend des feuilles de test sur l’ensemble des cycles comptables. De même qu’un algorithme qui aide à remplir la feuille de test et à tirer automatisuement la concluusion.

E-AUDIT REVISION vous permet d’exécuter facilement et rapidement les missions d’audit et révision des comptes.

B. FONCTIONNALITES

• Méthodologie d’audit financier automatisée
• Programme de contrôle des comptes (Banque, assurance et Industrie)
• Feuilles de test automatisées
• Conclusions automatisées
• Revue manager
• Synthèse de mission
• Rapport automatise
• Suivi des recommandations d’audit financier automatise
• Transfert des dossiers
• Module gestion
• Tableau de bord automatise
• Import/export
• Dossier permanent

C. BENEFICES/RESULTATS

• Outil de contrôle comptable : utiliser les mêmes contrôles, les mêmes feuilles de test que les big four (Deloitte, KPMG etc.)

• Anomalies : identifier et corriger les anomalies sur l’activité avant le commissaire aux comptes.

• Information financière : fiabilisation de l’information financière et optimisation des prises de décision.

D. TESTS INTEGRES

1. Cycle des capitaux propres
Lead
Règles et méthodes comptables
Revue analytique
Contrôle de l’affectation du résultat de l’exercice précédent
Tableau de mouvements des capitaux propres
Mémo de section des capitaux propres

2. Chiffre d’affaires
Balance générale auditée / Balance et états définitifs N-1 / Rapports N-1
Lead
Règles et méthodes comptables
Revue analytique
Contrôle interne
Test sur la validation du CA
Test sur le cut-vente et avoirs
Cadrage CA déclaré / CA Comptabilisé
Test sur les produits accessoires
Examen analytique validation CA
Test sur le contrôle séquentiel des factures
Mémo de section

3. Cycle des stocks
Lead
Revue analytique
Evaluation Contrôle interne Cycle Stock
Règles et méthodes comptables
Assistance à inventaire physique – Mémo
Test sur les quantités
Cut-off IP réception
Cut -of IP expédition
Test de validation et procédure IP
Rapprochement BG – fichier des stocks
Test sur la variation des stock
Validation des méthodes de valorisation des stocks
Validation des méthodes de dépréciation des stocks
Mémo de section des stocks

4. Cycle des Immobilisations
Lead
Revue analytique du cycle
Evaluation Contrôle interne cycle des immobilisations
Règles et méthodes comptables
Cadrage fichier immobilisation / balance générale
Tableau de mouvement des immobilisations corporelles
Tests sur les acquisitions
Tests sur les cessions
Contrôle des amortissements
Contrôle des immobilisations en cours (cas particulier)
Contrôle de la correcte distinction entre charges et immobilisations

5. Cycle des Fournisseurs
Lead
Revue analytique du cycle
Evaluation Contrôle interne Cycle des achats
méthodes et principes comptables
Cadrage Balance Auxiliaire et Balance Générale
Procédure de circularisation – confirmation
Etat des circularisations
Procédure alternative fournisseur
Cut-off fournisseurs et avoirs
Opérations en devises
Contrôles Facture et BR
Revue des Factures non parvenues
Revue CCA et CAP
Test sur la recherche de passif non comptabilisé
Analyse des fournisseurs débiteurs
Examen de l’apurement et de l’antériorité des soldes au 31 décembre
Test sur les débits post clôtures

6. Cycle personnel
Lead
Revue analytique du cycle
Evaluation Contrôle interne Cycle personnel
Règles et méthodes comptables
Rapprochement BG/ Livre de paie
Test sur les cotisations fiscales
Test sur les cotisations sociales
Contrôle DISA- Etat 301- Livre de paie
Test sur le compte personnel remuneration due
Contrôle des provisions pour engagements envers le personnel (primes, CP, RTT, …)

7. Trésorerie
LEAD
Revue analytique du cycle
Evaluation Contrôle interne Cycle impôts et taxes
Règles et méthodes comptables
Circularisations – rapprochements bancaires
contrôle de l’apurement des écritures en rapprochement
Test sur les débits pôst clôture
Test sur ls encaissements pré clôture
Validation de la caisse
Validation des emprunts et des dettes et frais financiers
Mémo de section

8. Charges d’exploitation
. Revue analytique du cycle
. Examen des charges comptabilisées d’avance

D. GALERIE IMAGE

AF1AF2AF3AF4

fa5

F. QUESTIONS REPONSES

  1. Qu’est ce que la révision des comptes ?

Elle consiste à vérifier les soldes comptables avant d’éditer le bilan. Ce contrôle doit être fait au moins une fois par an au moment de la clôture de l’exercice. Cependant, la plupart des comptes seront vérifiés en cours d’année pour alléger la révision de fin d’exercice

Annuelle, la révision des comptes a pour but de contrôler et d’apurer le solde des comptes du bilan avant la clôture d’un exercice comptable. En pratique, il s’agit de pointer un certain nombre de données (écritures en attente d’affectation, TVA, comptes fournisseurs…) afin de s’assurer de la régularité des compte
Lorsque l’établissement des comptes annuels est délégué à un Expert-Comptable (c’est-à-dire qu’il exerce une mission de présentation des comptes annuels), il est tout à fait envisageable de décomposer la mission de révision des comptes et d’attribuer des tâches différentes à chaque intervenant.
Elle consiste à comparer les données résultant des comptes clôturés à la fin d’un exercice avec : des données antérieures, les données des entreprises concurrentes, des données postérieures en vue d’effectuer un prévisionnel.
La clôture des comptes correspond à l’achèvement des enregistrements comptables. Cette procédure a pour but de figer vos comptes et de passer à l’année suivante
Contrôler un compte, c’est d’abord en justifier le solde :
  1. décomposer le solde en éléments dûment identifiés (par exemple pour un compte client : identifier les trois dernières factures envoyées au client et non réglées donc non lettrées) ;
  2. vérifier la totalisation des composantes du solde ;
  • Contrôler régulièrement la conformité des enregistrements comptables. …
  • Lettrer les comptes tiers pour repérer les opérations soldées et les éventuelles erreurs. …
  • Réaliser un rapprochement bancaire. …
  • Réaliser une procédure de circularisation de tiers.
Le risque d’audit comprend deux composantes : le risque d’anomalies significatives dans les comptes et le risque de non-détection de ces anomalies par le commissaire aux comptes.
Seuil de signification : montant au-delà duquel les décisions économiques ou le jugement fondé sur les comptes sont susceptibles d’être influencés.
Pour clôturer les comptes, vous devez terminer l’enregistrement de toutes les écritures comptables de l’entreprise pendant la période concernée. Il est également nécessaire de réunir toutes les pièces justificatives et les opérations qui permettent d’établir le bilan comptable.
Pour effectuer une clôture mensuelle, il faut vous assurer que : Toutes les écritures d’un journal et d’un mois sont en statut validé. Toutes les écritures du même journal et de tous les mois précédents sont en statut validé. Tous les mois du même journal sont déjà clôturés mensuellement sur l’exercice précédent
12. Comment faire l’analyse des comptes fournisseurs ?

L’analyse du compte fournisseur consiste à rapprocher les montants au crédit (constatation de la dette) aux montants débiteurs (règlements). Cette opération nous permettra de comprendre la composition des soldes fournisseurs.
Il suffit parfois de consulter le compte 471, de sélectionner l’écriture à réaffecter. Un simple clic droit permet ensuite de choisir le nouveau compte. L’écriture d’origine est ainsi transformée sans autre intervention.
le risque inhérent : c’est le risque théorique lié à l’activité. On peut aussi le définir comme le risque initial, avant toute mesure de maîtrise (contrôle interne) ; – le risque résiduel : c’est le risque subsistant après la mise en œuvre de dispositifs de maîtrise (contrôle interne)
15. C’est quoi une anomalie significative ?

Anomalie significative : information comptable ou financière inexacte, insuffisante ou omise, en raison d’erreurs ou de fraude d’une importance telle que, seule ou cumulée avec d’autres, elle peut influencer le jugement de l’utilisateur d’une information financière ou comptable
16. Comment corriger les erreurs en comptabilité ?

Rectification des erreurs du journal. Sur un plan théorique, il existe quatre procédés de correction des erreurs comptables commises dans les écritures passées au journal : la contre-passation, le complément à zéro, la correction en négatif et le virement.
17. Pourquoi réviser ses comptes ?

En comptabilité et notamment dans les entreprises ou les cabinets d’expertise-comptable, la révision annuelle est la dernière opération qui précède la clôture des comptes et sonne la fin de l’exercice. Elle fait suite au bilan et peut donner lieu à un dossier de travail, document précieux qui facilite le contrôle a posteriori. En d’autres termes, c’est le moment où l’on compare les écritures comptables avec les pièces justificatives et où les écritures non encore affectées sont imputée

18. Quelle méthode de révision choisir ?

Pointer les justificatifs, contrôler les écritures, c’est cela réviser les comptes. Que la saisie ait été effectuée manuellement ou à l’aide d’un logiciel, que les factures et pièces justificatives aient été scannées ou intégrées grâce à une solution de reconnaissance numérique, il convient de comparer l’ensemble de ces données afin de s’assurer de la fiabilité des comptes.

Il existe plusieurs manières de procéder :

  • Méthode française : par compte ou dans l’ordre de la balance

Le contrôle se fait dans ce cas compte par compte, l’un après l’autre. Passer ainsi en revue l’ensemble de ces éléments présente un inconvénient majeur. En effet, le temps accordé est le même pour chacun alors que certains postes ou opérations nécessitent une plus grande attention.

  • Méthode anglo-saxonne : par cycles

Le contrôle se fait en fonction de ce qui relie les comptes entre eux. Les informations se trouvent parfois sur les mêmes documents ce qui permet en outre de gagner du temps. Cette méthode retient donc le principe des cycles ou groupes de comptes par exemple le cycle achats/fournisseurs (petites fournitures, entretien, matière première …), le cycle des immobilisations (dépenses courantes d’entretien et de réparations, fonds de commerce, titres, véhicules), le cycle ventes/clients ou le cycle stocks et encours.

19. Quels sont les principaux travaux de révision des comptes ?Quelle que soit la méthode employée pour organiser les travaux de révision des comptes, les objectifs sont généralement les mêmes. Il s’agit de vérifier un certain nombre d’assertions telles que l’existence, l’exhaustivité.

Différentes techniques sont utilisées pour la révision des comptes.

La revue analytique permet de comparer les comptes d’un exercice à l’autre pour repérer les anomalies ou variations significatives entre les exercices. Elle permet d’orienter les contrôles vers les évolutions anormales.

Dans les comptes de charges et produits, il s’agira parfois de repérer rapidement les nouveaux comptes, les comptes non utilisés à tort, ceux dont le montant est anormalement élevé (le compte 6063 contient des immobilisations) ou faible (tous les loyers ne sont pas comptabilisés).

L’observation physique permet de vérifier l’existence des stocks et immobilisations (inventaire) en nature et en quantité.

Les rapprochements et recoupements avec les pièces justificatives internes ou externes aident à contrôler la cohérence des enregistrements comptables. Ces contrôles peuvent être appliqués aux relevés bancaires et comptes de trésorerie (rapprochement bancaire).

La confirmation directe ou circularisation permet d’obtenir des tiers un extrait du grand livre. Il permet de vérifier l’exhaustivité des enregistrements dans les comptes fournisseurs.

Les entretiens avec la direction documentés dans le dossier de travail permettront d’obtenir des réponses complémentaires.

G. LEXIQUE

Pourquoi faire de l’audit financier ?
Comment se déroule un audit financier ?
Quels sont les objectifs d’audit financier ?
Qui peut faire de l’audit financier ?

rches associées
audit financier pdf
audit financier salaire
audit financier cours
différence entre audit comptable et audit financier
audit financier livre
audit financier et comptable
audit financier et comptable pdf
les étapes de l’audit financie

Comment faire la révision des comptes ?
Quelles sont les écritures comptables de révision ?
Comment faire la révision comptable du cycle personnel ?
Comment justifier des comptes ?

évision des comptes pdf
formation révision des comptes
révision des comptes par cycle pdf
révision des comptes définition
révision des comptes, rapport de stage
mémoire sur la révision des comptes
révision des comptes fournisseurs
révision des comptes annuels

G. LEXIQUE

logiciel de révision comptable
dossier de révision comptable par cycle excel gratuit
audit applications
gest on line